Loi Pinel : comment choisir la ville où investir ?

Toutes les villes de France ne sont pas éligibles à la réduction d’impôt prévue par la loi Pinel, dispositif de défiscalisation immobilière en vigueur depuis le 1er septembre 2014 et valable jusqu’au 31 décembre 2017. C’est pourquoi il est fondamental de savoir où exactement investir.

La zone Pinel

Le dispositif Pinel s’appuie sur le zonage A, B, C du territoire, lequel a été révisé en 2014 par la ministre du Logement qui a donné son nom à la loi. Sont concernées les zones A bis, A et B1 ainsi que B2 dans une certaine mesure. Pour résumer, sont incluses les grandes métropoles ainsi que les villes où l’offre en logements est nettement inférieure à la demande, et selon des prix d’achat et des loyers qui freinent l’accession au logement dans ces pôles majeurs d’attractivité.

La ville

Défiscalisation Pinel

Pour profiter de l’avantage fiscal prévu par la loi Pinel, vous devez louer votre logement 6, 9 ou 12 ans. Il vous faut donc trouver impérativement et facilement des locataires. Les villes dynamiques qui font preuve d’une forte croissance démographique sont donc tout indiquées pour réaliser un investissement locatif. Pour autant, selon la zone Pinel, vous aurez à respecter des plafonds de ressources et de loyer plus ou moins élevés.

Le quartier

Le choix du quartier est aussi très important. Il est conseillé de le choisir en fonction de la clientèle que vous visez et du type de bien immobilier que vous achetez. Les studios seront des investissements intéressants dans des villes étudiantes telles que Strasbourg ou Nantes. Des maisons familiales auront davantage la cote dans des quartiers résidentiels bien desservis par les réseaux routiers ou de transports en commun. Les appartements de moyenne surface peuvent quant à eux séduire une clientèle faite de jeunes actifs et de couples, lesquels apprécieront les nouveaux quartiers d’affaires et la présence de gares TGV, de commerces, d’entreprises...